Imprimer

A quelques encablures de Valff, les membres du club d'aéromodélisme « Les Courlis » mettent régulièrement les gaz aux commandes de leurs modèles réduits.

En ce 1er janvier, les membres des Courlis sont nombreux à être venus rejoindre leur terrain d'aéromodélisme situé à Meistratzheim. Il faut dire qu'une douceur printanière accompagne les pilotes sous un ciel bleu et un très beau soleil. Après des semaines de grisaille, les sourires, les télécommandes et les avions sont de retour au « terrain », comme le surnomme régulièrement les membres.

Créé en 1975, « les Courlis » comptent une soixantaine de membres, tous passionnés par l'aéromodélisme et qui après de longues heures dans leurs ateliers viennent tester leur engins. On y retrouve des avions à propulsion thermique et désormais électrique également, planeurs, hélicoptères ou encore des jets radiocommandés. Dans un cadre champêtre, il faut dire que le club dispose d'infrastructures exceptionnelles avec une piste de 200 mètres et ses taxiway en enrobés, sa piste planeur en herbe de 90 mètres, son abri aménagé et un grand parking ombragé pour les pilotes qui n'hésitent pas à faire plusieurs kilomètres pour y venir.

(Document remis)

Si les séniors sont majoritaires dans le club, ces derniers ne sont pas les derniers à œuvrer et accompagner les nouveaux pilotes dans leur formation. Ouvert tous les jours, le club accueille toute personne intéressé par le modélisme aéronautique. Outre le pilotage, il faut avoir des connaissances en mécanique et modélisme aéronautique pour construire des modèles réduits qui coutent parfois plusieurs milliers d'euros. Gare au crash !

Comme chaque année le premier jour de l’année, les Courlis se sont donc retrouvés au terrain pour effectuer leurs premiers vols, tradition oblige. Malgré les mesures sanitaires et le port obligatoire du masque, près d’une trentaine de membres s'est retrouvée pour démarrer la nouvelle année dans la bonne humeur et autour d'un vin chaud. Seul le coucher de soleil obligera les derniers avions à se poser ; le plaisir de retrouver les airs étant omniprésent dans ces premières heures de 2022.

Après deux années perturbées par la pandémie, le club espère désormais réorganiser ses autres traditionnelles activités (rencontres amicales, marché aux puces et journées de découverte). Si seulement le Covid pouvait prendre pour un temps le chemin des airs comme nos valeureux pilots et leurs engins ... et ne plus se reposer sur le tarmac.

En savoir plus :

Affichages : 511