Par la loi du 15 septembre 1807, Napoléon désire imposer équitablement et fiscalement ses sujets. Il ordonne la rédaction d'un cadastre parcellaire qui cartographie l'ensemble du territoire français. 

C'est au géomètre KIENTZ que revient la lourde tâche de recenser et de mettre en plan toutes les parcelles du ban de Valff. Son oeuvre est achevée en date du 20 janvier 1813. Ce qui nous intéresse ce sont les informations de la section G. Elles nous informent des parties bâties du village. 

L'intérêt historique du plan, est qu'il indique les emplacements bâtis, la forme, etc. Vous désirez retrouver votre maison ? En rose sont exposées les habitations, en vert les terrains non bâtis.

Afin de mieux visualiser, ci-bas, le plan découpé en deux parties (cliquez pour agrandir) :

Nous remarquons que les parcelles forestières restent sensiblement préservées avec des bornes misent en place ou remplacées à cette époque. Les parcelles agricoles ont subies, avec les remembrements successifs, bien des aménagements. En 1812, la commune commande un relevé des bornes limitrophes avec les communes voisines. Le géomètre relève 39 bornes gravées de 1 à 39 qui délimitent les limites du ban  [en savoir plus : Les bornes du ban communal]. 

Relevé des bornes limitrophes en 1812

Faisons le point: que constatons nous ? 

  • Le lit de la Kirneck arrivait dans le village par deux voies :
    • d'Ouest en Est par la rue Principale
    • par le chemin de Barr (comme aujourd'hui) puis en direction de l'actuel restaurant Au Soleil (comme avant 1966)
  • Il y avait 254 maisons plus ou moins grandes et habitées alors qu'actuellement nous en sommes à plus de 300
  • De grandes parcelles autour des rues du villages n'étaient pas construites : rue du moulin, rue des flaques, rue du château, etc
  • Il y avait un fossé d'irrigation dans la rue des flaques qui se prolongeait dans la rue des Noyers, remontait vers le Nord pour contourner le village, revenait par le chemin appelé Unterwässerlen (route de Meistratzheim) et se jetait dans la Kirneck à la hauteur du Breitenweg (rue large)
  • A l'ouest, la Kirneck formait un delta qui se terminait en île. Les deux embranchements entraient dans le village, l'un par l'Ouest et l'autre par le Sud. Celui plus au Nord est l'ancien lit, celui au Sud a été creusé pour alimenter les douves du château et le moulin du château. Le doute a parfois subsisté concernant l'origine du nom Mühlmatt. Y avait-il eu, un jour, un moulin à cet endroit ? Nous n'en avons jamais trouvé la preuve. Il semblerait plus logique de penser que ces terres appartenant aux seigneurs d'Andlau aient servi à creuser le nouveau tracé de la Kirneck pour alimenter les douves et le moulin. A cette occasion, on aurait donné ce nom aux terres qui ont servi de nouveau lit d'eau au moulin. On trouve le lieu-dit Mühlmatt dans de nombreux autres villages.

Cours de la Kirneck vers l'Ouest et nouvelle route en direction de Goxwiller

  • La route de Bourgheim actuelle n'existait pas. Pour se rendre à Barr via Bourgheim, il fallait emprunter "la route de Barr" ou aussi appelé " Viehweg" , où les prévôts de Barr ont fait construire au 16e siècle un poste de péage à Bourgheim pour taxer les gens de Valff et Zellwiller après les biz-biz qui eurent lieu entre les catholiques de Valff-Zellwiller et les protestant de Bourgheim-Barr. Ce chemin avait été aménagé par les autorités de Strasbourg qui possédait le baillage de Barr, Heiligenstein, Gertwiller, Goxwiller, Bourgheim depuis des temps immémoriaux et permettait au éleveurs de ces lieux, d'amener brouter leurs  troupeaux dans les prés du Bruch de l'Andlau. En 1812, le Bruch du ban de Valff a été divisé en 242 lots de grandeurs égales correspondant au nombre de familles du village. Les 3 premières années étaient gratuites, la 4eme était louée à 4 francs la parcelle.
  • La route de Goxwiller a été construite vers la fin du XVIIIe siècle et est appelée sur le plan « nouvelle chaussée ». La commune de Valff a fait ériger sur cette route trois bancs reposoirs appelés bancs du Roi de Rome [en savoir plus : Les bancs publics « Napoléon »]

Délibération du 24 avril 1812 autorisant l'installation de 3 bans du Roi de Rome

Banc public entre la commune de Valff et Goxwiller de 1812

Etudier un plan pour découvrir l'histoire du village, un bon plan, n'est-ce pas ? laughing

Sources : archives départementales du Bas-Rhin 

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris