Imprimer

Joseph MULLER est au fond à droite (collection : Antoine MULLER)

Il y a quelques semaines, nous avions fait la biographie de Joseph MULLER, mort pour la France à Rennes le 17 juin 1940. Nous avons souhaité aller plus loin en scrutant les différentes photos d'époque. C'est ainsi que nous l'avons retrouvé sur plusieurs clichés des années 30.

Curieuse coïncidence, il participa en 1934 à la commémoration des morts tombés lors de la Première Guerre Mondiale sans se douter que son nom allait être gravé sur cette même pierre quelques années plus-tard.

En novembre 1934, il participa à la fête de la Toussaint.

Nous avons également mis la main sur son acte de mariage du 9 septembre 1938 avec Madeleine KOENIG.

Puis malheureusement son acte de décès.

Enfin, pour boucler ce travail d'enquête sur cet habitant du village, nous sommes allés au cimetière d'Anne d'Auray dans le Morbihan où reposent de nombreuses victimes du bombardement du 17 juin 1940 à Rennes, dont beaucoup d'alsaciens ... au mauvais moment, au mauvais endroit ...

Si vous vous posez la question « Pourquoi y a-t-il tant de noms d'origines alsaciennes ? », voici l'explication. Avant la guerre, le 212e régiment d'artillerie était basé à ... Haguenau ! Le 212e régiment d'artillerie lourde appartient à la 43e Division d'infanterie, entièrement basée en Alsace avant-guerre (Strasbourg, Mutzig, etc) et qui a essentiellement des conscrits « locaux » bas-rhinois. De plus, cette division a un parcours très intéressant :

Joseph Jakob GLEITZ

Marcel Charles OTT

Antoine RIPP

Marcel GUERIT

Joseph SEEMANN

Roger PIDANSAT

Jean-Baptiste WENDLING

Paul Albert VAUCHEL

Joseph MECKES

Marcel KITTEL

Germain René Henri METIFFIOT

Jean Marc ROUZO

Victor François Joseph LACHERY

Affichages : 2533