Imprimer

Au XXe siècle, la vie paroissiale, avec ses nombreuses fêtes religieuses, rythmait l'année et l'imprégnait de profondes traditions locales. En tant que servant de messe, chantre et sacristain, j'ai beaucoup de souvenirs de ce temps passé. La conviction religieuse de mes parents m'encourageait d'assumer ces différents services dans la paroisse.

Cette fête du 15 août était marquée par la procession en l'honneur de la Vierge Marie. L'église paroissiale ressemblait à un jardin de fleurs. Tous les paroissiens contribuaient au fleurissement de l'église. Les enfants ramassaient les géraniums dans le village pour les déposer à l'église, en ayant soin d'indiquer sur les pots le numéro des habitations des donneurs afin d'assurer leur retour aux bonnes adresses.

                                                                                                                                           1938

Ils étaient disposés sur les marches du choeur et des autels latéraux ainsi qu'au dessus des stalles du choeur. Après la grand-messe, la procession empruntait la rue haute, la rue principale et la rue du moulin pour regagner l'église paroissiale. Tout le long du parcours les maisons étaient pavoisées et magnifiquement fleuries.

Un salut solennel clôturait cette fête mariale.

                                                                                                                                                 1938

Affichages : 961