Dans un premier article nous vous avions relaté le parcours professionnel de George ROSFELDER. Un deuxième livret d'ouvrier a été établi en date du 20 juillet 1840 au nom du tisserand Adolphe MARTZ.

Le carnet est écrit des mains de Jean KOCH, maître tisserand à Mittelbergheim : « Je soussigné, Jean KOCH, maître tisserand, certifie que Adolf MARTZ de Valff a travaillé chez moi du 26 janvier au 20 juillet 1840 et s'est, durant cette période, conduit avec fidélité et diligence ». Le lettre de recommandation ci-dessus est certifiée avec le tampon de la commune de Mittelbergheim par le Maire KASTLER. Puis c'est au tour du maire de Barr d'apposer sa signature le 14 juin 1841. C'est chez Jean HEYER de Barr qu'Adolf a passé 4 mois de l'année 1841. Les inscriptions s'arrêtent là. 

Qui est Adolf MARTZ ?

Du haut de ses 1 mètre 76, ses cheveux blonds, ses yeux gris et son beau visage, Adolf a du faire chavirer bien des cœurs. Mais Adolphe s'appelle en fait Aloïse. Il est né le 29 mai 1821, fils de Jean André et de Madeleine DROELLER. L'accouchement a eu lieu au n°130 de la rue Principale puis la famille a déménagé au n°175 de la rue de l'église.

Puis plus rien ! Toute la famille disparait dès 1841. On retrouve le frère d'Aloïse, François Joseph, garçon boulanger à Paris, qui se marie avec une fille du Haut-Rhin, Gertrude HABOLD, cuisinière. La famille a-t-elle déménagé dans la capitale ? Mystère.

Liste du dénombrement de la population de 1836

Combien de jeunes ont quitté le village pour tenter leur chance sous de meilleures hospices ? Bonne chance Aloïse ! Le métier de tisserand était difficile et peu rémunérateur. 

Sources :

  • Archives de la commune
  • Fond Antoine MULLER

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris