Carte postale de 1896

L'année 1934 a été riche en évènements mais surtout en enterrements. Les joies et les peines se sont succédées même pour ce qui est pour la récolte du tabac. On continuera de puiser l'eau potable dans les puits, c'est non pour l'eau courante ! Une année normale en somme.

10 janvier 1934

Le couple Florent KOENIG et Anna HIRTZ ont fêté leurs noces d'or. Florent âgé de 80 ans, est né en 1854. Pendant la guerre de 1870, le jeune tailleur d'habit, alors âgé de 18 ans, a choisi de s'exiler à Paris pour échapper au service militaire dans l'armée allemande et incorporé dans le 5e Hussard à Carcassonne. Parce que mineur, l'administration allemande réclama sa tête et il du se contraindre à rejoindre sa région natale où il fut incorporé dans la foulée dans une unité d'infanterie à Mayence. Pendant 6 mois, on l'a coiffé du casque à pointe et du subir la discipline teutonne. Comme il avait passé toutes ses jeunes années au service armé, il du abandonner son métier de tailleur. C'est dans l'exploitation familiale qu'il servi ses proches. A 80 ans, il se réjouit d'être à nouveau français mais regrette que la France n'est plus ce qu'elle était il y a 60 ans. De l'union sont nés 7 enfants : Françoise, épouse du tailleur Aloïse MOSSER, Marie, épouse du serrurier Eugène RUPRECHT, Joseph, époux de Freyder Emilie, Florent, jésuite à Madagascar, Mathilde, épouse de Eugène WIGGENHAUSER, Madeleine, épouse de Léon SITTLER, Joséphine, épouse du cheminot Marcel CARON. Pendant des années, il a tenu un dépôt de céréales et, selon ses dires, il a fait de mauvaises expériences avec certains. Depuis trente ans, il est responsable de la fabrique de l'église. Il fume encore quotidiennement sa pipe et ne compte pas s'arrêter !  

Florent KOENIG

21 janvier 1934

Le maître d'école Joseph ROSFELDER, originaire de Valff, né en 1859 et qui a servit de nombreuses années dans notre commune à Orschwiller et retiré depuis 1919 à Sélestat, est mort. Secrétaire de mairie et organiste pendant 30 ans, il a été très sollicité durant les années de guerre. Il est connu pour avoir été une personne abordable et consciencieuse.

2 février 1934

L'épouse Marie LEHMANN, 55 ans, est décédée d'un arrêt du cœur en sortant de l'église dimanche après-midi. Le même jour, c'est la veuve de guerre Marie KEMPF, 80 ans, qui est décédée. Le lendemain, ce fut le tour de Magdalena SCHMITT née WUCHER, 81 ans. On n'arrête pas d'aller au cimetière !

14 février 1934

La semaine de mission touche à sa fin. Les capucins Lothar et Camille ont terminé leur travail d'évangélisation. C'était d'abord le tour des filles et des femmes d'écouter le matin, l'après-midi et le soir, les prêches des religieux. Puis ce fut au tour des hommes. On a particulièrement apprécié la boite à lumière de père Lothar qui, avec ses jeux de lumière, a ravi toute l'assistance. 

Mars 1934

Les cigognes sont de retour sur le toit de l'école ! Le printemps est annoncé.

1er mars 1934

Martin KLEIN, veuf depuis deux ans, est décédé brutalement des suites d'une pneumonie. Il devait se rendre au baptême de sa nièce, fille de son frère, chauffeur aux automobiles Mathis, mais avait du annuler. Il fut enterré le même jour que le baptême.

7 mars 1934

La livraison à Obernai du tabac de l'année précédente n'a pas réjoui les planteurs. Suite à la sécheresse, les ballots de feuilles n'ont pas atteint la moitié du poids normal. Pour les 190 producteurs du village cela fait une perte de près de 1 Million à 800 000 Francs. En plus, certains ont eu des pénalités pour ne pas avoir planté dans les règles. On espère que cette année sera meilleure et rattrapera le trou financier.

24 mars 1934

Série noire ! La douzième personne décédée au village est Alfred ANTZ, 32 ans. Il venait de se marier avec Augustine KIENNERT. Numéro treize est Jacob HEYMANN, le vieux boucher juif de 93 ans.

Numéro 14 des décédés est la veuve Françoise LEFEVRE née OEHLER. Après la guerre de 1870, ses parents quittèrent le village pour Paris. Mariée, elle suivit son époux en Amérique où ils vécurent pendant 30 ans à New-York. Après la première guerre, veuve, elle est revenue revoir son frère dans le Loire et Cher. En octobre de l'année dernière elle décida de revoir également son autre frère revenu s'installer il y a quelques années à Valff. Malheureusement, elle tomba malade. Après cinq mois de convalescence, elle est décédée dans son village natal à 71 ans. Le sort en a voulu ainsi ! 

10 avril 1935

La récolte du faucheur continue. Cette fois-ci, c'est encore la famille ANTZ qui est touchée. Depuis le début de l'année, c'est le quinzième décès ! Louise ANTZ, née PFLEGER, 61 ans, a succédé de quelques jours à la mort de son fils aîné Alphonse âgé de 32 ans. Fin d'année dernière, il s'était marié avec Augustine KIENNERT. L'église était trop petite pour accueillir toute la foule compatissante.

14 avril 1934

La demande des villages Bourgheim, Valff et Zellwiller de pouvoir organiser à Barr un marché mensuel aux cochons a été accepté par le Conseil Municipal présidé par le Maire BAUMHAUSER. Le marché aura lieu tous les premiers samedi de chaque mois excepté le mois de décembre.

28 avril 1934

Allo ! allo ! Electricité de Strasbourg ? Nous vous signalons que les trois poteaux électriques qui se trouvent dans notre commune et qui croulent sous le poids des câbles sont tellement pourris à la base que lors de la prochaine tempête nous allons tous les prendre sur la tête ! Si vous voulez éviter une catastrophe, prière d'intervenir au plus vite !

Poteaux électriques dans la rue Principale en 1951

29 avril 1934

Noces d'or. Ce sont les époux Joseph NEFF et Maria Anna SCHENCKBECHER qui ont été les acteurs principaux de la fête. Agés de 81 et 77 ans, le couple a 5 enfants :

  1. Joseph, qui travaillait à Nancy au début de la (première) guerre a combattu dans l'armée française puis à Tunis
  2. Séraphin, employé comme son père dans le service du canton
  3. Madeleine, mariée à Joseph KEMPF
  4. Sophie, mariée à Philippe FRINDEL
  5. Victor, qui travaille comme cheminot

Le héros du jour, Joseph, a déserté l'Alsace pour la France, pour ne pas devoir s'engager dans l'armée allemande en 1872. Après la défaite française, il fut rattrapé par s'administration prussienne qui l'incorpora dans un Régiment d'Infanterie à Kassel. Au menu : faim, brimades et mauvais traitements. Parce qu'il était le meilleur tireur de la Compagnie, il pu échapper à des sanctions plus drastiques. Après son mariage, il suivi la voie de son père dans les travaux de réfection des routes. Contrairement à d'autres, il ne laissa pas se déposer une épaisse peau sous le menton comme certains en ont l'habitude, vous savez ! là où se repose la queue de pelle ! C'est ce qui lui valu d'obtenir la médaille du travail par le ministère de l'intérieur. Joseph a deux fiertés : de n'avoir son nom écrit dans aucun registre de délits et de n'avoir jamais été malade dans sa vie. La devise du couple : travaille et prie !

2 mai 1934

La mort demande encore et toujours son tribut ! Cette semaine, ça a été le tour de la veuve de l'ancien gardien de nuit de la commune. Agé de 73 ans, Thérèse MULLER née HIRTZ, était l'aînée de 8 de ses frères et sœurs encore vivants. Son mari décédé depuis 13 ans était le dernier gardien de nuit du village, poste qu'il administra pendant 30 ans. C'est pour cette raison que la famille est connue dans le village sous le pseudonyme les « Wächter's ». Par rapport à ce 16eme décès depuis le premier janvier, on n'enregistre que 5 naissances.  

10 juillet 1934

La sécheresse actuelle s'est transformée en une calamité. Il n'y a plus une goutte d'eau dans la Kirneck qui traverse le village. Certains puits sont également à sec ce qui amène les habitants à puiser leur eau chez ceux qui ont des puits les plus profonds. Qu'arriverait-il s'il y avait un incendie ? Tout le village partirait en fumée comme ce fut le cas à Kintzheim dernièrement. Prions !

Il y a quelques années, il était question de relier les villages d'Eichhoffen, St Pierre, Zellwiller et Valff à un réseau commun de canalisation d'eau potable. Nos élus bornés et rétrogrades ont fait capoter le projet alors que l'Etat était près à financer la majeur partie du projet. L'argument : nous ne voulons pas payer l'eau que nous avons gratuite ! Aujourd'hui tout le monde reconnait que l'eau courante serait la bienvenue. En plus, la commune récolterait une partie des revenus. Nous demandons au Conseil Municipal d'ouvrir leurs yeux et de les laver à l'eau, au cas où ils seraient collés !

Si l'incendie chez Emile LOEWERT avait eu lieu aujourd'hui, on n'ose imaginer ce qui serait arrivé ! En plus, les récoltes seront catastrophiques. Le foin est inexistant dans les prés grillés. Les éleveurs vendent leur cheptel pour une bouchée de pain. Les vaches laitières qui donnaient encore 12 à 15 litres par jour doivent être abattues. Pour couronner le tout la laiterie a baissé le prix du lait de 85 à 70 centimes ! Les prévisions pour la paille, le blé, le tabac, les betteraves sont mauvaises. Si les pommes de terre ne reçoivent pas bientôt de la pluie, on se dirige droit vers des jours catastrophiques.

18 août 1934

LAMPERTSLOCH, canton de Woerth. Pour la nouvelle rentrée scolaire, notre estimé instituteur GUGUSMUS va nous quitter après 11 ans de loyaux services. Il va rejoindre l'école de Valff. On regrettera ses talents d'organiste, de dirigeant de chorale et de secrétaire de mairie. Nous lui souhaitons en tant que futur directeur de l'école de VALFF nos meilleurs voeux de réussite. Il remplace le maître d'école LEYDER qui a demandé retourner dans son village de La Broque. Au dernières nouvelles on a apprit que les bâtiments d'école sont très vétustes. La commune entreprend des réfections.

Au centre l'instituteur Jean LEYDER en 1929

Louis GUGUSMUS

23 août 1934

On n'y croyait plus ! Après la sécheresse, les récentes pluies ont redonné au tabac des couleurs et de la croissance. La production semble être des plus prometteuse. Le regain a redonné de la joie aux producteurs. Les foins d'hiver vont être garantis. Par contre le prix du lait ne cesse de baisser : il est passé maintenant à 65 centimes à la laiterie. Des voix de révolte commencent à se faire entendre !

24 août 1934

Un incident, après un violent orage avec grêle a eu une suite rocambolesque. Suite à l'inondation qui en résultat, l'ouvrier municipal a enlevé la bouche d'égout devant l'épicerie MULLER à côté de l'école pour permettre à l'eau de s'évacuer dans la Kirneck. Mal lui en a pris parce qu'à cet endroit il n'y a pas de pente, l'eau est donc restée à une certaine hauteur. Le représentant de commerce LUX de la firme Ungemacht de Strasbourg qui venait de visiter l'épicerie, avait stationné sa voiture juste à la hauteur du trou. Ce qui devait arriver, arriva, en montant dans sa voiture, il disparu dans la bouche d'égout. Non seulement il bu la tasse d'eau boueuse, mais en plus il se démit l'épaule ! Par téléphone, il appela au secours son entreprise qui le dirigea vers l'hôpital de Barr. La question se pose maintenant des responsabilités ? La commune ?

Ancienne Epicerie MULLER

4 septembre 1934

Et voilà, encore la grêle ! Dimanche entre 11 heures et 11 heures trente a sévi un violent orage avec grêle. Des grêlons de la grandeur d'œufs de pigeons sont tombés sur les récoltes. Le tabac et la vigne sont en parties foutues. Les trombes d'eau qui ont suivi ont provoqué une grande inondation dans le village. Du jamais vu depuis les lustres ! 15 hectares de tabac dans l'Oberfeld et le Kappelfeld sont réduits en lambeaux. La production qui semblait si prometteuse après la canicule qui avait mis en péril la croissance et qui avait été sauvée par la pluie est réduite à rien en quelques minutes. Nos producteurs ont la poisse !

 

Récolte en 1936 (Fond BLUMER, archives de Strasbourg)

11 septembre 1934

Agé de 84 ans, le veuf, Antoine BISCH n'est plus. Originaire de Boerch, il a perdu son épouse dès 1914. Avant cela, après leur mariage en 1888, ils s'étaient installés à St-Etienne puis à Lyon où il a servi en tant que  commissaire de police. Suite à une maladie, il se retira à Valff où il géra l'épicerie BISCH qu'il dirigea jusqu'à sa mort. Comme ses enfants sont nés en France, il ont subit pendant la guerre de nombreuses brimades. Son fils Edmond a été interné dans le camps de prisonniers à Holzminde en Basse-Saxe jusqu'à la fin du conflit. L'épicerie BISCH se situait au n°48 de la rue Principale. Exploitée par les enfants Marie et Edmond,  elle ferma ses portes après la dernière guerre.

Haut-village en 1908

15 septembre 1934

Le terrible tremblement de terre qui a secoué le village mercredi dernier à 22 heures a traumatisé les habitants. Les murs et tout ce qui se trouve dans une maison a tremblé pendant environ 5 à 6 minutes. La deuxième secousse a été la plus violente. Ceux qui étaient déjà au lit sont restés figés de peur. Les lampes électriques se sont mises à s'éteindre en grésillant mais le courant est heureusement revenu. Il semble que le séisme a pris la direction Nord-Est, Sud-Ouest.

27 septembre 1934

Mercredi, un violent incendie a ravagé les granges DONATH, Ernest SPECHT, ROSFELDER et Eugène MULLER dans le bas-village. Après enquête, il s'est avéré que c'est le fils de la veuve DONATH qui a allumé le feu.  Ses enfants qui se trouvaient à l'intérieur de la grange, ils ont pu être sauvés. Ivre, DONATH a été arrêté. Les dégâts sont estimés à 300 000 Francs.

24 octobre 1934

Le Conseil Général s'est réuni pour débattre sur l'assainissement et la pollution de la Kirneck [en savoir plus : La pollution de la Kirneck]. Après plusieurs refus des industriels de Barr pour régler le problème, une solution semble compromise. Monsieur le Préfet déclare : comme le problème dure depuis plus de 100 ans, on peut bien encore attendre quelques années de plus, non ? Il habite où lui ? Le Conseiller général NIERENBERGER insiste, par contre, pour qu'une solution soit trouvée ! Il fut décidé finalement d'attribuer à la commune de Valff une subvention de 8000 Francs pour le curage de la Kirneck dans le village.

Photo de 1908

Lers promesses des politiciens c'est que du flan ! Publicité de 1934 dans l'Elsaesser

A suivre ...

Sources :

  • Archives communales
  • Bibliothèque Universitaire de Strasbourg
  • Fond Antoine MULLER
  • Fond BLUMER
  • Gallica

Autres faits divers à venir :

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris