Imprimer

Sur le territoire de la commune de Valff se trouvent encore plusieurs bancs-reposoirs, dont la plupart ont été restauré par le Département en 1973. Les bancs ont été érigé sous le Premier et le Second Empire et sont connus sous le nom de « bancs du roi de Rome » ou « bancs de l'Impératrice Eugénie ». Ceux du Premier Empire furent commandés à l'occasion du baptême de l'aiglon en 1811 (fils unique de Napoléon 1er), ceux du Second Empire à l'occasion du mariage de Napoléon III avec l'impératrice Eugénie de Montijo, le 30 janvier 1853.

Napoléon III et Eugénie (crédit : Wikipédia)

Les bancs de l'impératrice comportent en principe deux montants, deux traverses et de chaque côté, un reposoir individuel. C'était l'époque où l'on se déplaçait beaucoup à pied ou à cheval. Les femmes qui se rendaient au marché avec un panier sur la tête n'avaient pas à se baisser. Il leur suffisait de faire glisser leur fardeau sur le linteau supérieur et de le reprendre tout aussi facilement une fois qu'elles avaient recouvré leurs forces. Les reposoirs latéraux servaient aux cavaliers pour remonter sur leur monture.

Sur le chemin départemental de Valff à Goxwiller se trouve un banc-reposoir non millésimé, mais qui semble dater du Premier Empire. Ce banc ne comporte qu'une seule traverse. Trois autres bancs à deux montants, deux traverses et reposoirs individuels, portent la date de 1854 et se trouvent :

Les Dernières Nouvelles d'Alsace ont par ailleurs consacré un article le 28 septembre 2018 à ces bancs.

Affichages : 2149