Revue de presse. Les pompiers ont inauguré leur nouvelle pompe, l'église son nouvel orgue, les cigognes leur nouveau nid, le village son nouveau bus. Mais ce n'est pas le seul fait divers qui rythma la vie des Valffois cette année !

13 janvier

La famille de Louis JOST, récemment récompensée par le prix Cognacq-Jay doté de 25 000 Francs, a eu la joie d'accueillir son 12eme enfant. c'est une fille qui complète les 10 garçons et une soeur. Cette dernière a intégré à l'automne le cloître de Saint Bassel pour devenir enseignante.

1er février 1930

La fête de Saint Blaise ne sera fêtée cette année non le 8 mais le 4 février. Au programme : messe à 10h00 suivi de la bénédiction des gorges, à 14h30, les vêpres puis encore des bénédictions.

12 février 1930

Le corps des sapeurs pompiers s'est réjoui de l'achat par la commune d'une nouvelle pompe à moteur thermique. Sitôt déballée, sitôt testée ! On l'emmena devant le clocher de l'église accompagné d'une foule de badauds qui ont pu admirer le jet d'eau atteindre la pointe du clocher. La pompe construite par une fameuse société de Paris a été livrée avec 400 mètres de tuyau. Le prix de l'ensemble s'élève à 23 500 Francs. Une formation pour l'entretient du moteur est prévue. La compagnie des sapeurs pompiers volontaires, crée il y a 6 ans, n'a à ce jour eu à faire aucune intervention majeure. Pourvu que ça dure !

13 février 1930

Le système d'électrification automatique des sonneries des cloches de l'église St Blaise et installé par la société « Bonne Mulhouse » est opérationnel. L'angélus qui sonne à 7 heures, midi et dix-neuf heures fonctionne à merveille à la grande joie des habitants autour de l'église !

19 février 1930

Anna Philippine STUMPF née ROSFELDER a été enterrée hier. Enceinte de son quatrième enfant, elle avait contracté la grippe qui s'est transformée en méningite. Inconsciente, elle mis au monde une fille heureusement en bonne santé. La mère décéda à la grande douleur de son mari Florent. Il reste maintenant seul pour élever ses trois enfants. Les familles Stumpf et Rosfelder font partie des familles les plus respectées du village. 

STUMPF Anna avec son père Florent

25 février 1930

La vente aux enchères de 11 acres de terres appartenant à la commune a rapporté la somme de 75 000 Francs. Cette somme sera investie dans l'achat d'un nouvel orgue pour l'église. C'est la firme KRIES de Molsheim qui a été mandatée pour la somme de 80 000 Francs. La vente des peupliers de la Gänseweid a rapporté la somme de 15 000 Francs. Cette somme sera dépensée pour l'achat d'un monument aux morts. 

Inauguration de l'orgue en 1984

12 mars 1930

L'agriculteur Eugène HIRTZ de 38 ans s'est fait couper les cheveux lorsqu'il se roula brusquement par terre de douleur. La raison n'est pas à chercher dans la section d'une oreille mais d'une appendicite aïgue. Emmené en voiture d'urgence à l'hôpital de Barr par le médecin, il a été opéré avec succès. Le coiffeur terminera la coupe des cheveux à son retour.  

20 mars 1930

La société des pompiers a organisé une soirée théâtre. Le gain de la représentation qui est de 265 Francs est prévu au profit des victimes des inondations dans le Midi. Une quête dans la commune a récolté 2400 Francs, les dons à l'église 880 Francs, le Conseil municipal a voté la somme de 1000 Francs ce qui fait un total de 4545 francs.

Les inondations dans le bassin du Tarn de mars 1930 causèrent des destructions sur des milliers de maisons, ponts, routes et voies ferrées. Cette catastrophe donna lieu à une journée de deuil national. On estime à plus de 700 personnes le nombre de morts.

21 mars 1930

Un couple de cigognes avait l'habitude de revenir habiter dans leur nid sur le toit d'un particulier à Valff. Exaspéré par les inconvénients notoires que provoquent ses hôtes, le propriétaire a entrepris, cet hiver, la construction d'un pylône en forme de pyramide et y a déplacé le nid. Lorsque nos migrants sont revenus au printemps, ils ont été désorientés de ne pas retrouver leur logis. Qu'à cela ne tienne ! Dans un va-et-vient continu, ils ont démonté le nid du pylône, morceau par morceau, et l'ont reconstruit à l'endroit initial. Même la presse locale a été attendrie par la volonté et la persévérance de nos cigonidés. Le village est heureux de bientôt entendre à nouveau les clap clap caractéristiques, on n'a pas pensé à demander l'avis du propriétaire. Belle leçon de courage !

27 juin 1930

Des 25 participants à la guerre de 1870, il ne reste plus que 4 survivants décorés de la médaille Commémorative :

  1. Xavier RIEHL est né en 1848 à Ittenheim, il épousa Franziska, la fille du maire et receveur Jordan. Sa tendre épouse décéda en 1915. Elle lui a donné 4 enfants dont 2 sont morts en bas-âge. Mr Riehl est connu sous le surnom « S'Inahmers Xavier ». Lors de son appel militaire, il avait tiré le n°78 mais fut néanmoins réformé parce que son frère était déjà sous les drapeaux. Durant la guerre il a été appelé en tant que Garde Mobile à Sélestat, fait prisonnier et envoyé à Mayence puis à Mülhausen en Thuringe près de Leipzig.
  2. Blaise KORMANN est né en 1849, il est connu pour avoir tenu pendant de nombreuses années un commerce de savon. Pendant la guerre de 1870 il a servit à la défense du territoire. 
  3. Joseph SAAS est agriculteur dans la rue Haute. Il est le seul a avoir la chance de vivre encore avec son épouse.
  4. Joseph LUTZ habite dans la rue Principale. Le maître-tailleur est veuf de Thérèse MUNSCH. Il profite de sa retraite en compagnie de ses 6 enfants.

Un des vétérans s'est exprimé dernièrement : « Nous allons venir bientôt. Mais nos camarades de « la Grande Armée des Cieux » voudront bien encore patienter un peu ! ».

9 juillet 1930

La compagnie des Transport Strasbourgeoise CTS a prolongé la ligne de tramway Strasbourg-Meistratzheim-Obernai-Ottrott par une ligne de bus passant par Meistratzheim-Valff-Zellwiller et Barr. Le passage des bus sera d'une fréquence de trois fois dans les deux sens les jours de la semaine et quatre fois le dimanche et jours fériés. Toutes informations et tarifs sont à lire dans les stations concernées.

Autobus Citroën Klein assurant la liaison Ottrott-Mont Ste Odile en 1930

19 juillet 1930

Ce dimanche a eu lieu l'inauguration du nouvel orgue de l'église St Blaise. Une procession a débuté ponctuellement à 10h00 du presbytère en direction de l'église. Les pompiers et la fanfare ont accompagné les paroissiens, les religieux, les servants de messe et la chorale, tout au long des maisons richement ornées. Lorsque le cortège arriva sous le son des clairons, l'église était déjà pleine à craquer. Le recteur SIEGLER tint un discours mémorable: il remercia particulièrement la veuve Odile WUCHER née RIEGLER pour sa généreuse donation, les constructeurs d'orgue KRIESS de Molsheim et le curé FALLER pour l'organisation de la fête. Puis le chamoine GASS de Strasbourg a pourvu des bénédictions rituelles le nouvel orgue. L'organiste et compositeur Joseph RINGEISEN de Strasbourg et le professeur d'orgue H. LOUIS d'Obernai ont fait résonner avec tout son talent les 12 nouveaux registres de l'orgue, pour la grande joie des auditeurs. L'après-midi, la chorale et l'organiste LEYDER se sont joint à la fête musicale. On a joué entre-autres Toccata de Bach, prélude de Gallerts, Andate de la 4eme symphonie de Widor, Pastorale de Coilin ou encore le 49eme psaume de Reubke.

Curé FALLEr (1873-1936)

11 décembre 1930

Une réunion au sujet de la pollution de la Kirneck des villages riverains a eu lieu en présence du député SELTZ. Les communes concernées avaient envoyé une doléance au ministre de la Santé qui a répondu : « vu que le sujet ne peut être réglé que sur décision d'un tribunal. Comme la rivière n'est pas navigable le problème est du ressort du Préfet. » Le Préfet a donc proposé aux agriculteurs riverains de le tenir informé des dispositions à établir. « Tenez-moi au courant ». Le journaliste propose de faire encadrer la lettre du préfet. Il ne reste maintenant plus qu'à trouver l'administration compétente ! Il cloture son article par « Vive la charrette à bœufs Mérovingienne ! » 

20 décembre 1930

La toute nouvelle équipe de football junior du FC Valff a joué contre ses homologues d'Erstein. Elle a engrangé une musette pleine, puisque Valff a perdu par 13 à 1. Nous avons de quoi nous réjouir puisqu'on a réussi de les embrouiller dans le comptage ! On était à combien encore ?

A suivre ...

Sources :

  • Archives communales
  • Bibliothèque Universitaire de Strasbourg
  • Fond Antoine MULLER
  • Fond BLUMER
  • Gallica

Autres faits divers à venir :

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris