Le culte de Saint Blaise est omniprésent à Valff avec l'église et une chapelle qui lui sont dédiés. Il est fort probable que la chapelle St Blaise dans le Blasiusfeld ait été construite sur un ancien lieu de culte païen. Pour soutenir cette hypothèse nous allons avancer plusieurs indices.

Photo vers 1950/60

Le lieu géographique

La chapelle est située à environ une cinquantaine de mètres d'une ancienne voie romaine. Cette route, large d'environ 3 mètres, est pavée d'une couche supérieure de gros galets. Elle est enterrée à environ 1 mètre 50 sous la surface. Son trajet en provenance de Westhouse, tend en direction de Bourgheim. Sous les galets on peut distinguer les traces d'un chemin plus ancien.

Près de la chapelle à environ 200 mètres en direction du Sud Est, des fouilles archéologiques en 1989 ont mis à jour les restes de fours à poterie estimés de la période de Hallstatt, datés du bronze final entre 1200 et 500 avant Jésus-Christ. Cette fouille a permis de découvrir des tessons d'une poterie noire, gris foncée, façonnée à la main et cuite dans un argile sablonneux grossier. Une restauration à l'époque d'un vase avec ses deux anses, haut d'environ une quarantaine de centimètres avait été offert à la mairie. Ayant disparu, nous avons appris qu'il s'était renversé, cassé, et... les morceaux jeté à la poubelle ! (oups !).


Happy Dance GIF - Happy Dance Excited GIFs

Des rites d'origines païens

Un article de l'université du Luxembourg explique : « La Chandeleur-saint Blaise (3 février), mardi gras (culte primitif de l’ours, du dieu Volos, protecteur des bêtes à cornes et remplacé par saint Blaise « Härgottsblieschense » se réfère à Saint Blaise, un des quatorze saints fêté le lendemain de la fête de chandeleur. Les origines de cette coutume remontent à l'époque celtique, quand les paysans partaient aux champs avec des lampions pour prier afin d'obtenir de bonnes récoltes ». La date correspond au temps et à l'époque des cavalcades du carnaval moderne. Dans certains villages, comme par exemple à Belvédère dans les Alpes Maritimes, la fête de St Blaise est encore célébrée aujourd'hui. Après la messe à la chapelle St Blaise du lieu, une farandole appelée « la farandole du chou » est conduite par les derniers mariés de l'année précédente. 

On appelle cette pratique le syncrétisme (mélanges d'éléments de pratiques et de croyances pris parmis différentes religions. Par exemple, le sapin de Noël, le lapin de Pâques, etc).

La cavalcade païenne de Valff

Dans un compte-rendu d'une visite pastorale par le représentant de l'évêché de Strasbourg du 5 septembre 1760, le superviseur ordonne au sujet de la chapelle st Blaise : « La communauté fera réparer avant l'hiver les vitrages et le plafond. Nous défendons aux habitants de ce lieu, d'aller désormais, au jour de la St Blaise, faire la cavalcade qu'ils ont pratiqué à ce jour autour de la chapelle. Nous permettons qu'en place de cette pratique superstitieuse, ils fassent chanter ou dire une messe et qu'ils garnissent l'autel en le mettant dans un état décent et convenable pour y célébrer la Ste Sacristie ».

Avant la dernière restauration de la chapelle en 1972 on pouvait encore voir, à l'intérieur, exposés quelques « ex voto » (représentations de mains ou de pieds en bois placées après un vœu ou un remerciement). Là encore il s'agit d'une forme de syncrétisme. « L'ex-voto n'est pas un phénomène récent : il existait dans la religion grecque comme dans celle de la Gaule. Il correspond à un aspect essentiel de la relation à la divinité. C'est un des termes de l'échange : la divinité accorde sa protection, l'homme lui fait un don de remerciement. Comme bien d'autres, cette coutume ancienne a été christianisée. Qui n'a vu dans nos églises ces béquilles, maquettes ... », Bernard COUSIN (L'ex-voto en Provence, document pour l'histoire).

Relevé de 1760 de l'enquête épiscopale du chapitre rural d'Andlau dont dépendait la communauté de Valff 

Sculpture romane de la tour de l'église Saint Blaise représentant des créatures mythologiques

D'anciens documents du 16e siècle nous révèlent que des pratiquants venaient même d'Epfig pour célébrer à Valff le culte de St Blaise... Il était une fois...

Sources :

  • Archives paroissiales
  • Fond Antoine MULLER

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris