La consécration d'organes qui a eu lieu le dimanche 13 juillet 1930 a été une célébration de première classe pour notre lieu. La décoration riche et de bon goût des maisons avec des drapeaux et des guirlandes a déjà donné au lieu un caractère festif et a accueilli les invités arrivant de l'étranger. À 10 heures du matin, le concours a commencé à se déplacer du presbytère et a été conduit à l'église sous le bruit de la section Clairon des pompiers, qui pouvait à peine retenir la foule. Le prédicateur Rector STIEGLER a grimpé la chaire et a exprimé sa gratitude en mots sincères à la fondatrice de l'orgue, Widow WUCHER, née Odile RIEGLER. Il a également remercié la société KRIESS de Molsheim pour l'exécution exemplaire de l'œuvre, ainsi que l'organisateur de la grande fête, le pasteur FALLER. Son explication de l'importance de l'orgue dans les services religieux était très intéressante et attrayante. La construction d'orgue rivalise avec la sculpture, la peinture et la fonderie de cloches dans la vénération du Saint-Sacrement. Le jeu d'orgue est la prière. La merveilleuse harmonie de l'orgue est un symbole de la communion des saints, de l'Église en difficulté, souffrante et triomphante. Les cloches appellent les croyants à l'église; là, les croyants sont invités par l'orgue à écouter le chant éternellement nouveau, le chant de la foi, de l'espérance et de l'amour. L'orgue est notre compagnon lors d'occasions heureuses et tristes ; elle chante, applaudit, pleure.

Le Chanoine GASS a ensuite fait un pas vers la bénédiction de l'orgue, puis le son du merveilleux instrument a traversé les larges salles en accords massifs et larges. À l'exception du cas, l'orgue est complètement nouveau et contient 18 registres de sondage, qui sont divisés en 2 manuels et pédale. Un témoignage éloquent de la performance de la société KRIESS. Les experts de RINGEISSEN de Strasbourg et LOUIS d'Obernai ont unanimement salué l'intonation des différents registres, la réponse précise à l'action pneumatique et la table de jeu confortable et ultramoderne. Pendant la messe, la chorale de l'église a alterné avec les voix des enfants sous la direction sûre de LEYDER, une messe unanime très séduisante de GRIESBACHER. L'efficacité du chœur d'hommes a été particulièrement évidente lors du service de bénédiction de l'après-midi, lorsque la série de motets polyphoniques a été présentée de manière exemplaire. Un concert d'orgue a suivi la bénédiction avec les compositions suivantes :

  • Toccata u. Fugue en ré mineur de BACH ;
  • Prélude u. Fugue en la mineur de Courant ;
  • Bénédictus de Saint-Satns ;
  • Toccata en mi mineur de CallaertsS ;
  • Andante de la quatrième symphonie de Widor ;
  • Pastorale par A.C. Collin ;
  • le 94e Psaume de J. Reubke.

Un nouvel ara est susceptible de commencer pour la chorale de l'église de Valff, puisqu'il sera désormais soutenu par une œuvre d'orgue qui répondra à ses besoins.

Extrait du Courrier des Vosges de 1930

En savoir plus : Les secrets de l'orgue de l'église Saint Blaise 

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris