Dernière série de faits divers pour la localité valffoise. Avec le début de la seconde guerre mondiale, l'actualité locale est focalisée sur l'invasion allemande alors que la vie, perturbée, continue avec ses bonheurs et malheurs. Les années 1938 et 39 sont restées bien calmes. Alors que le monde est en train de sombrer dans le chaos et la guerre, chacun vaque tranquillement à ses occupations. Il semble que tout le monde retient son souffle !

20 janvier 1938

Un agriculteur de notre commune est à l'honneur. Il s'agit de RIEGLER qui a reçu le prix du Mérite Agricole.

La Kirneck, « et au milieu coulait une rivière ... » en 1906

Poêle en faïence chez un particulier à Valff en 1907

28 avril 1938

Une fête particulière a eu lieu pendant ce lundi de Pâques. Le père capucin Armand, du nom civil Camille SIMON, originaire de Valff, a célébré sa première grande messe dans l'église bondée. Père Armand est nouvellement ordonné père capucin. Depuis des semaines, les jeunes filles sont affairées à tresser les ornements de quatre arcs de triomphe érigés dans la commune. De mémoire d'homme, le village n'avait pas vu un aussi grand nombre de drapeaux. A l'heure prévue, au son des cloches, les pompiers, la musique et la chorale en tête se sont rendus à la maison natale du religieux où était dressé un autel. Madeleine HIRTZ a récité une louange suivi d'un discours du curé Bernhard qui a posé sur la tête du religieux une couronne de fleurs. Puis la fanfare des pompiers a joué « aux champs » et la chorale, sous la baguette de l'instituteur GUGUMUS a entonné « Mit dem Herrn fangt alles an ». En procession, les fidèles se sont rendus à l'église où Armand est monté sur la chaire pour exprimer le fait qu'un prêtre est la représentation du Christ sur terre et qu'il est donc le sauveur des âmes. Il parla également des obstacles que ces représentants rencontrent durant ces périodes difficiles. Valff peu se glorifier de favoriser beaucoup de vocations.

Maison n°249 de la rue Meyer

29 avril 1938

Un accident particulièrement douloureux a subit le jeune HENNY de 21 ans. Entre Valff et Goxwiller, son cheval s'est brusquement agité et a jeté le pauvre conducteur à terre. Dans sa chute, il s'est arraché une partie de la peau de la tête.

19 mai 1938

Une importante réunion d'informations avec près de 150 personnes a eu lieu dans la mairie. Au menu : encore et toujours pour le prix du lait on décida d'envoyer une lettre de protestation à la Préfecture. L'adjoint HALMENSCHLAGER, responsable du parti des jeunes de la Volkspartei UPR (Union Populaire Républicaine) a eu la joie d'inscrire 15 nouveaux jeunes membres. Le groupement de Valff est en chemin pour devenir l'un des plus puissant du canton.

22 août 1938

Le policier Emile CLAUSS de Valff revenait de Strasbourg avec sa moto. Juste avant le village, il rata un virage et percuta un arbre. Il a été transféré à l'hôpital de Barr dans un état jugé sérieux.

3 novembre 1938

Une offrande de 51 francs a été envoyée par un habitant de Valff à « Maria Immerhilf », Notre Dame de l'Espérance de Mundolsheim. Tous les dons sont les bienvenus. En contrepartie on dira une messe chaque semaine pour les donateurs. Pour encourager les bonnes âmes : « Jésus va récompenser tout ce que l'on fait pour sa mère comme seul Dieu peut récompenser ».

 13 novembre 1938

Un grand nombre de personnes s'est rassemblé à Ottrott pour rendre hommage au chanoine Joseph ANDRES. Originaire de Valff, il a été pendant 25 ans un fidèle soutient spirituel dans la commune. En 1934, il a été nommé par l'Evêque, membre d'honneur de la cathédrale de Strasbourg. Il s'est éteint à l'âge de 75 ans. Il était le fils d'Etienne et de Madeleine SPECHT. Après le rituel funèbre, sa dépouille a été transférée dans son village natal. Joseph ANDRES était le neveu de l'abbé et philosophe Séraphin ANDRES.

4 décembre 1938

La jeunesse de l'U.P.R a organisé une soirée théâtrale. Pendant deux dimanches successifs, la salle du restaurant « Au Canon » chez Michel était comble. Sous la direction de l'adjoint HALMENSCHLAGER et ROSSFELDER, on a pu apprécier la représentation en forme de poème d'un jeune auteur du village qui a exposé la vie au village, la beauté de notre belle région et le charme de la nature.

14 février 1939

Un grave accident de voiture a eu lieu sur la route de Westhouse. Quatre dames âgées et le conducteur ont pour une raison inconnue raté un virage à faible allure. Le véhicule s'est couché sur le côté dans le fossé. Le cinq personnes de Ste Croix ont été emmenées à l'hôpital. L'auto démolie à été dépannée par le garagiste H. DRECHSLER d'Obernai. Dans ce fameux virage, de nombreuses voitures sont déjà restées accrochées !

17 avril 1939

Alors que Léon CLAUSS se rendait ce lundi sur son lieu de travail à Bernardswiller, il fut subitement foudroyé mortellement par la foudre. La veille, il avait encore fêté en famille la communion de son fils. Le jeune père de famille de 39 ans laisse derrière lui une femme et trois enfants.

23 avril 1939

Notre compatriote Léon CLAUSS a été mortellement foudroyé en chemin vers son lieu de travail à BERNARDSVILLER. La veille, il avait encore fêté avec sa famille, la communion d'un de ses enfants. Le jeune père de famille de 39 ans laisse une veuve et trois enfants.

2 juin 1939

Eugène ROSFELDER a été à l'honneur. Cela fait 50 ans qu'il fait partie de la chorale. Tout le village était présent à la messe commémorative et particulièrement le bas-village. L'instituteur et dirigeant GUGUSMUS lui remis un beau tableau de Beethoven. Le lauréat invita tous ses amis à déguster un délicieux Bürejambon et du délicieux vin Oberländer mieux connu sous le cépage Riesling. Deux des fils du lauréat font partis du membre enseignant. 

Extrait d'un article de « l'Elssaesser » de juin 1938 détaillant avec précision et détails, les conditions d'incarcérations dans le camps de concentration de DACHAU : brimades, organisation, catégories de prisonniers, conditions de vie, etc. Le journaliste relate sans état d'âme, les paroles d'HIMMLER de « sa vision de justice sociale ». « L'Allemagne devrait enfermer encore plus de personnes ! »

Edition du 24 juin 1939, « Jour de fête pour le pays et la population » titre le journal

Edition d'octobre 1939

Pour ceux qui pensent qu'il ne se passe pas grand chose dans notre commune, vous avez été servis !

Sources :

  • Archives communales
  • Bibliothèque Universitaire de Strasbourg
  • Fond Antoine MULLER
  • Fond BLUMER
  • Gallica

Autres faits divers à venir :

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris